27/05/2015

Observons la station spatiale internationale

Pour celles et ceux qui ne l'ont jamais fait sachez que la station spatiale internationale (ISS selon les initiales anglaises) peut très bien s'observer à l’œil nu chaque mois durant quelques jours qui se suivent.

Ce satellite artificiel de la terre se déplace à une altitude d'environ 400 kilomètre au-dessus de nous. Il effectue un peu plus de quinze rotations autour de la terre en 24 heures. Son équipage est d'environ six personnes qui y restent quelques mois. Son heure de passage ainsi que sa position dans le ciel est parfaitement prévisible. La prochaine fois qu'on pourra bien le voir dans le ciel genevois à une heure convenable sera le mercredi 3 juin au soir.

Le satellite apparaitra au ouest-sud-ouest à 22 heures 19 minutes et 50 secondes à un angle de 10 degrés au-dessus de l'horizon. A ce moment il se trouvera sur territoire espagnol à une cinquantaine de kilomètre de la frontière portugaise. Il passera ensuite très légèrement au-dessus du nord de Madrid pour venir passer à une centaine de kilomètre au sud de Genève. Il continuera son chemin au-dessus du Tessin, des Grisons et ensuite de l'Autriche et de la Slovaquie pour aller s'éteindre 6 minutes et 22 secondes après son apparition à la frontière entre la Pologne et l'Ukraine.

Le satellite apparaitra comme une grosse étoile qui bouge dans le ciel. Sa vitesse apparente sera plus lente que celle d'un avion même si sa vitesse réelle est de plus de 27'000 km/h. Si l'étoile que vous observez à également une lumière vert et/ou rouge vous confondez avec un avion. Cependant avec les données transmises ci-dessus difficile de confondre. Mettez donc une alarme à vos agendas électronique et espérons que le ciel soit clair.

iss

Ci-dessus la station spatiale internationale, si vous n'habitez pas Genève et que vous voulez connaitre les temps de passage avec plus de précision dans votre région cliquez ici.

16:04 Publié dans Monde | Tags : iss | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/05/2015

Ronald Reagan et sa maitrise des débats

Les plus anciens l'ont probablement déjà vu et pour les autres voir ci-dessous une des parties les plus amusantes que j'ai vu à l'occasion d'un débat politique vous amusera certainement aussi. Les joies d'internet nous permettent de visionner des débats ayant eus lieu il y a quelques décennies alors qu'un bon nombre d'entre nous n'avaient pas encore l'âge de les regarder.

Il s'agit d'un débat datant de 1984 qui opposait Ronald Reagan à Walter Mondale qui essayait de regagner la maison blanche pour les démocrates. Alors qu'un journaliste rend attentif Ronald Reagan au fait qu'il est déjà le plus âgé des présidents américains il lui demande s'il est vraiment raisonnable de se représenter pour un second mandat. La réponse pleine d'humour de Ronald Reagan en fera rire plus d'un et est une belle manière d'expliquer à un auditoire qu'un verre n'est pas à moitié vide mais est à moitié plein.

Amusez-vous vous bien en visionnant cette vidéo qui dure 40 secondes. La vidéo est dans sa version originale il faut donc maitriser la langue de Shakespeare pour la savourer pleinement.

ronald reagan

Ronald Reagan 40ème président des Etats-Unis. Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.

16:12 Publié dans Monde | Tags : ronald reagan | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/05/2015

José Mujica a-t-il vraiment été le plus pauvre des présidents?

Ayant eu la chance, il y a quelques années déjà, d'avoir été de manière intense en contact avec l'Amérique latine j'ai eu le plaisir de connaitre beaucoup de spécificités de cette région du monde, notamment leurs politiciens qui il faut le dire sont souvent de gauche. Les écouter et connaitre leurs opinions m’intéresse toujours beaucoup. Paradoxalement peut-être ils confortent mon idée que le centre droit est une politique juste à suivre.

Pas très connu dans notre région du monde mais très connu en Amérique latine José Mujica fût le 40ème président de la République orientale de l'Uruguay. Amicalement nommé "Pepe Mujica" par les siens il est connu pour avoir continué à vivre comme la majorité des gens de son pays une fois élu. Ceci contrairement à beaucoup de chefs d'États de divers pays qui une fois élus commencent à vivre comme une minorité des gens de leurs pays, c'est à dire comme des rois. José Mujica a en effet une fois élu continué à vivre dans sa modeste ferme non loin de Montevideo sans personnel de maison et avec une sécurité minimum pour la fonction qu'il exerçait. Lorsqu'on lui pose la question de ce qu'il pense des gens qui disent de lui qu'il est le plus pauvre des présidents, il répond: "Ce sont les gens qui pense cela qui sont de pauvres gens".

Il y a un certain temps déjà il a donné une entrevue à la télévision Al Jazeera. On le voit recevoir la journaliste dans sa ferme au milieu de ses bibelots et montrant en effet son style de vie proche à la majorité des Uruguayens et non pas à la minorité des Uruguayens. Le seul regret que j'ai sur cette vidéo que je transmets ci-dessous est qu'elle n'est pas sous-titrée en français. Afin de la comprendre il faut parler la langue de Shakespeare et encore mieux l'espagnol si l'on souhaite comprendre la version originale de José Mujica. La vidéo dure 25 minutes et je vous encourage vivement de la regarder du début à la fin. Elle vaut la peine d'être visionnée jusqu'au bout. Il y fait beaucoup de remarques pertinentes à mettre dans les mains des gens de gauche comme de droite.

josé mujica,uruguay

José Mujica 40ème président de la République orientale de l'Uruguay. Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.

16:11 Publié dans Monde | Tags : josé mujica, uruguay | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

03/05/2015

A quoi peut ressembler une montre après un semi-marathon...?

C'est pour la septième fois que j'ai eu le plaisir de prendre le départ du Genève Marathon. Mon idée de base est de le courir chaque année en catégorie semi-marathon avec un bonus spécial pour les années bissextiles en m'alignant tous les quatre ans sur la catégorie phare des 42,195 kilomètres. Ce fût le cas en 2008 et 2012 et il faudra que je me pose la question l'année prochaine si je veux donner suite à cette tradition ou repousser un prochain marathon plein à une prochaine échéance.

Ceci dit quel que soit le résultat c'est toujours un immense plaisir de prendre part à ce type de compétition. Avec les années qui passent on a certes tendance à se retrouver plus vers le centre du peloton alors qu'on était habitué d'être dans sa première moitié mais le plaisir reste bien présent. C'est tout de même magique de courir des distances pareils. A vol d'oiseau un semi-marathon représente tout de même l'équivalent d'une distance allant de Genève à Nyon quant au marathon cette distance va quasiment jusqu'à Morges.

Souvent dans ce type de compétition le choix le plus judicieux est de savoir quel meneur d'allure choisir. En effet des grands sportifs prêtent leur savoir-faire de la course à pied en s'équipant de grands ballons ou fanions avec le temps inscrit dessus qu'ils égraineront avec une précision quasi horlogère. Alors que faut-il faire si l'on pense valoir 1h44 sur une compétition de 21 kilomètres? S’agripper le plus longtemps possible au ballon de 1h40 ou au contraire choisir celui des 1h50 et donner un coup d’accélérateur en deuxième moitié de course? La réponse est difficile à donner mais d'après moi la première option est plus efficace même si la seconde est plus agréable.

Quant au matériel depuis les dix ans que je cours il a évolué. Surtout celui qui se trouve au poignet. En effet pour la première fois j'ai couru équiper d'un GPS qui calculait de manière instantanée la vitesse à laquelle je courrais. Une avancée peut-être mais je n'en suis pas si sûr. L'on a en effet peut-être trop tendance à contrôler la vitesse de son meneur d'allure qui peut parfois être plus rapide ou plus lent. En réalité il me semble qu'il est souvent plus rapide et ceci surtout en début de course.

J'oublie presque le plus amusant que je garde pour la fin c'est en effet la vue de ma nouvelle montre. Après cette course elle m'a informée que j'avais effectué 508% de mon activité journalière nécessaire. J'imagine donc qu'un marathonien devrait se trouver à plus de 1000%. Bref, j'ai maintenant remis ma belle montre mécanique au poignet et repose mes jambes devenues un peu lourdes.

genève marathon

Ci-dessus l'image du jour. En attendant la version 2016 du Genève Marathon cliquez ici et vous trouverez une autre course phare de Genève.

17:18 Publié dans Genève, Horlogerie, Sport | Tags : genève marathon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg