23/01/2017

MAKE WATCHMAKING GREAT AGAIN

Après une semaine complète passée au SIHH ou je dirais plutôt à la "Geneva Week" terme qui inclut aussi quelques autres marques qui exposent durant la même période hors du SIHH à Genève je souhaite cette année faire un compte rendu un peu différent de ceux que l'on peut habituellement lire sur le sujet.

En effet je pourrais passer une par une la bonne vingtaine de marques que j'ai visité et vous donner les points forts et les points faibles de chaque marques. Ceci dit, cette année je souhaite faire une analyse plus globale de notre industrie horlogère et principalement dans le but de la renforcer dans sa totalité dans les moments difficiles qu'elle vit actuellement où il faut agir au niveau du tronc et pas des branches et encore moins des feuilles.

Comme nous le savons nous avons depuis quelques années cette situation absurde d'avoir le SIHH et le Baselworld espacé d'environ deux mois. Jadis les deux salons se chevauchaient ce qui permettait de drastiquement diminuer les frais pour toute l'industrie et également l'emprunte carbone. Chaque marque avait un gros salon à la même période soit à Genève ou à Bâle et il y avait un seul et unique gros investissement par année qui était bien amorti.

Depuis que nous avons le SIHH et le Baselworld qui se sont espacés d'environ deux mois nous avons rapidement un tas de doublons qui se sont mis en place qui font le malheur de ceux qui payent mais le bonheur de ceux qui encaissent. Rapidement des marques n'exposant pas officiellement au SIHH sont venues à Genève louer des espaces dans des hôtels ou bateaux et inversement des marques n'exposant pas officiellement au Baselworld louent également depuis quelques années des espaces dans des hôtels ou sur des bateaux.

Cette situation de doublons dans les coûts ne peut pas durer même si elle arrange beaucoup ceux qui encaissent à double. Là est justement le problème que nous avons dans cette industrie où visiblement plus de faiseurs d'opinion sont dans le camps de ceux qui encaissent que de ceux qui payent. Ceci va cependant peut-être changer. Contrairement à la coutume le SIHH n'a pas encore publié les dates du salon 2018 à la fermeture du salon 2017. Bâlois et Genevois accordez donc vos violons ceci renforcerait notre industrie.

Quant au titre que j'ai donné à cet article je me suis amusé à imaginer ce que serait le résultat d'un audit sur notre industrie horlogère fait par le nouveau président des Etats-Unis à qui personne ne peut contester d'être un brillant homme d'affaire. Il a déjà rencontré Bernard Arnault à New York. Je pense cependant que le pôle horloger de LVMH est certainement l'un des mieux géré de notre industrie. Quant à d'autres je pense qu'il aurait souvent à prononcer son célèbre "You're fired".

sihh,baselworld

Ce n'est pas un lien vers la Maison Blanche que je vous transmets mais vers le SIHH et vers le Baselworld. Nous verrons peut-être d'ici à quelques semaines que les dates des salons 2018 se rejoignent à nouveau.

10:36 Publié dans Genève, Horlogerie, Monde | Tags : sihh, baselworld | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg