25/07/2017

Conversation avec un ingénieur

Il y a quelques jours je me retrouvais à boire un verre avec un ami ingénieur. Tout comme moi il consacre la majeure partie de son temps depuis bientôt vingt ans au monde de l'horlogerie de haut de gamme. L'évolution de ce segment de notre industrie durant ces deux dernières décennies fut intéressante à évoquer.

Il y a vingt ans ou peut-être un peu plus, si l'on entend parler les vétérans de notre industrie, un ingénieur ainsi que l'industrie horlogère de luxe plus en générale s'appliquait à faire mieux sans réellement se soucier de combien cela allait coûter. En effet cela était probablement la stratégie juste lorsque l'on produit des montres valant à l'unité souvent plus d'un salaire mensuel à son acheteur.

Il y a une bonne dizaine d'années les choses ont quelque peu évoluées. Une bonne partie du segment haut de gamme de notre industrie horlogère, et peut-être un peu plus les financiers que les ingénieurs, a quelque peu délaissé l'idée de faire mieux pour se concentrer sur un autre objectif celui de faire plus cher sans forcément faire mieux. L'emballage était devenu plus important que le contenu.

Nous voilà maintenant dans l'étape actuelle débutée vers 2010 qui est probablement maintenant à son apogée. En effet mon ami ingénieur m'expliquait l'évolution de son métier au sein de l'industrie horlogère de haut de gamme. Quasiment toutes les marques horlogères ayant maintenant développé leur propre mouvement le travail d'un ingénieur n'est désormais plus de développer des mouvements mais est de revoir le processus de fabrication de chacun des composants d'une montre afin de réussir à les produire meilleur marché.

Ceci me fait maintenant un peu mieux comprendre pourquoi de moins en moins d'ingénieurs de notre industrie horlogère de haut de gamme viennent de nos écoles horlogères mais viennent bien plus souvent de l'industrie automobile de qualité courante et sont souvent bien plus des spécialistes en essuie-glace qu'en horlogerie. Je ne désespère cependant pas que nous sortions de cette impasse et que l'on revienne sur le droit chemin, ceci pour le bien du consommateur final.

Armoirie Geneve.TIF.gif

Plus que jamais je crois en la devise de notre canton.

11:09 Publié dans Horlogerie | Tags : ingénieur | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg