21/04/2015

L'importance de la première lettre de son nom en politique

Voilà quelques jours que les élections municipales ont eu lieu dans le canton de Genève. Les résultats ont été analysés et digérés. Ils auront fait des heureux et des déçus. Je ne vous cache pas que de mon côté elles auront fait un déçu car je n'ai pas été élu. Il parait cependant que c'est normal car c'est la première fois que je me présente.

Comme beaucoup de monde dans mon cas j'ai analysé les résultats sous tous les angles possibles. J'ai finalement réalisé que la liste sur laquelle je me suis présenté a donné à peu de choses près le même ordre que la liste envoyée aux électeurs. Mon parti étant correct et galant nous avons listé en premier le candidat pour le Conseil administratif suivi du président de notre parti communal et ensuite bien entendu les gens en place suivi des nouveaux candidats. Étant des gentlemen nous avons bien entendu mis les dames en premier. Tout ceci en respectant l'ordre alphabétique. Étant moi-même un homme, et je l'espère un gentleman, étant également un nouveau candidat dont le nom commence par "W" vous comprendrez vite que j'ai commencé cette course très motivé mais en queue de peloton. Ceci n'ayant visiblement que peu d'influence selon ce qu'on me disait.

Ceci dis j'ai aujourd'hui décidé de faire une analyse plus mathématique. J'ai pris les deux plus grands parlements du canton et j'ai mesuré la proportion d'élus dans la première moitié et la seconde moitié de l'alphabet. Commençons par le Grand Conseil où nous réalisons que nous avons 68 députés dans la première moitié et 32 dans la seconde moitié. Si on y inclut les députés suppléants on arrive exactement à la même proportion. Continuons avec l'actuel Conseil municipal de la Ville de Genève où nous trouvons 51 personnes dans la première moitié et 29 dans la deuxième moitié. Et si nous voulons encore nous amuser un peu plus analysons donc le Conseil d’Etat de notre canton. Actuellement nous sommes à 6 et 1, la législature précédente à 5 et 2, l'antérieure à 6 et 1, celle d'avant à 5 et 2, et encore celle d'avant à 5 et 2. Vous comprendrez que le plus grand chiffre représente toujours la première moitié de l'alphabet.

Bref, pensez bien que je ne veux pas créer une association des opprimés du bas de l'alphabet mais si vous vous appelez Zen Ruffinen, Zwahlen ou encore mieux Zwicky n’hésitez pas à me contacter. Nous pourrions nous rencontrer et faire de la politique et pourquoi pas nous retrouver un jour sur une liste commune. Je profite de saluer mes colistières et colistiers qui pourraient me lire dont 3 sur 11 ont tout de même réussi à briser l'ordre préétabli.

politique,élection

Bill Clinton, Jimmy Carter, Georges H. Bush et son fils

 

PS : On m’a fait remarquer que les treize premières lettres de l’alphabet contenaient plus de patronymes que les treize dernières. Il est donc normal qu’il y a plus d’élus dans la première moitié. Je tenais à vous transmettre cette remarque pertinente faite par un lecteur (ajouté le 22.04.14).

14:23 Publié dans Genève, Monde, Suisse | Tags : politique, élection | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg