23/01/2017

MAKE WATCHMAKING GREAT AGAIN

Après une semaine complète passée au SIHH ou je dirais plutôt à la "Geneva Week" terme qui inclut aussi quelques autres marques qui exposent durant la même période hors du SIHH à Genève je souhaite cette année faire un compte rendu un peu différent de ceux que l'on peut habituellement lire sur le sujet.

En effet je pourrais passer une par une la bonne vingtaine de marques que j'ai visité et vous donner les points forts et les points faibles de chaque marques. Ceci dit, cette année je souhaite faire une analyse plus globale de notre industrie horlogère et principalement dans le but de la renforcer dans sa totalité dans les moments difficiles qu'elle vit actuellement où il faut agir au niveau du tronc et pas des branches et encore moins des feuilles.

Comme nous le savons nous avons depuis quelques années cette situation absurde d'avoir le SIHH et le Baselworld espacé d'environ deux mois. Jadis les deux salons se chevauchaient ce qui permettait de drastiquement diminuer les frais pour toute l'industrie et également l'emprunte carbone. Chaque marque avait un gros salon à la même période soit à Genève ou à Bâle et il y avait un seul et unique gros investissement par année qui était bien amorti.

Depuis que nous avons le SIHH et le Baselworld qui se sont espacés d'environ deux mois nous avons rapidement un tas de doublons qui se sont mis en place qui font le malheur de ceux qui payent mais le bonheur de ceux qui encaissent. Rapidement des marques n'exposant pas officiellement au SIHH sont venues à Genève louer des espaces dans des hôtels ou bateaux et inversement des marques n'exposant pas officiellement au Baselworld louent également depuis quelques années des espaces dans des hôtels ou sur des bateaux.

Cette situation de doublons dans les coûts ne peut pas durer même si elle arrange beaucoup ceux qui encaissent à double. Là est justement le problème que nous avons dans cette industrie où visiblement plus de faiseurs d'opinion sont dans le camps de ceux qui encaissent que de ceux qui payent. Ceci va cependant peut-être changer. Contrairement à la coutume le SIHH n'a pas encore publié les dates du salon 2018 à la fermeture du salon 2017. Bâlois et Genevois accordez donc vos violons ceci renforcerait notre industrie.

Quant au titre que j'ai donné à cet article je me suis amusé à imaginer ce que serait le résultat d'un audit sur notre industrie horlogère fait par le nouveau président des Etats-Unis à qui personne ne peut contester d'être un brillant homme d'affaire. Il a déjà rencontré Bernard Arnault à New York. Je pense cependant que le pôle horloger de LVMH est certainement l'un des mieux géré de notre industrie. Quant à d'autres je pense qu'il aurait souvent à prononcer son célèbre "You're fired".

sihh,baselworld

Ce n'est pas un lien vers la Maison Blanche que je vous transmets mais vers le SIHH et vers le Baselworld. Nous verrons peut-être d'ici à quelques semaines que les dates des salons 2018 se rejoignent à nouveau.

10:36 Publié dans Genève, Horlogerie, Monde | Tags : sihh, baselworld | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22/03/2016

Empreinte carbone: Baselworld et SIHH

Alors que je lisais la Basler Zeitung au premier jour du Baselworld je vis une très intéressante interview d'un acteur de l'industrie horlogère omniprésent. Une fois de plus il s'agissait de Jean-Claude Biver. Un homme que l'on apprécie toujours beaucoup d'écouter et qui souvent aussi dit des vérités et a des remarques de grande pertinence.

L'une de ses remarques dans cet entretien avec le journal bâlois fût de mettre sous la lumière que notre belle industrie horlogère fait déplacer la quasi entière planète horlogère vers la Suisse chaque année à deux reprises. Cette remarque me fit réfléchir et je me suis décidé d'écrire les quelques lignes qui suivent.

Comme nous le savons tous le salon historique de l'industrie horlogère se trouve être Baselworld. Son origine remonte à 1917 avec la création de la Foire suisse des échantillons. C'est en 1973 que le même organisateur dédia au monde de l'horlogerie et de la bijouterie son propre salon aujourd'hui nommé Baselworld.

En 1991 quelques marques de luxe, dont une partie de l'actuel groupe Richemont, décidèrent de créer leur propre salon du côté de Genève. Ceci probablement pour s'éloigner quelque peu de l'ambiance "Bier und Bratwurst" que le salon bâlois avait à l'époque. C'est ainsi que ces événements bâlois et genevois cohabitèrent relativement bien notamment par le fait que le salon genevois accolait toujours ses dates à l'événement bâlois.

Ceci dit, c'est à partir de 2009 que les Genevois commencèrent à organiser leur salon au mois de janvier environ trois mois avant celui des Bâlois. Les dates baloises étant apparemment trop proches de celles du Salon de l'automobile qui utilise les mêmes infrastructures que le SIHH. Certains diront cependant que l'objectif était plus commercial et était de prendre des commandes trois mois avant les exposants bâlois.

Nous nous retrouvons aujourd'hui même avec des exposants bâlois qui viennent durant le SIHH faire des salons discrets dans des hôtels genevois et inversement des genevois qui exposent discrètement dans des hôtels bâlois. Nous nous retrouvons donc clairement avec des doublons peu productifs augmentant les coûts de tous. Ceci d'autant plus qu'une très grande partie des quelques 15'000 personnes allant au SIHH en janvier vont aussi au Baselworld quelques semaines plus tard. Une bonne partie de ces 15'000 personnes viennent d'outre-mer.

Si Bâlois et Genevois pouvaient à nouveau accoler leurs dates c'est probablement les compagnies aériennes qui tireraient la langue mais notre belle planète elle aurait le sourire. Pour conclure si certains d'entre vous n'ont pas encore vu le film "Demain" je vous encourage vivement d'aller le voir il partage une bonne partie des valeurs que je partage. Et bien entendu si vous voulez participer à la préservation de notre planète achetez-vous une montre automatique vous aurez ainsi une éolienne au poignet.

baselworld,sihh

Peut-être que Monsieur Biver en photo ci-dessus partagera aussi la suite écologique que j'ai donné à sa réflexion. Comme chaque année ses présentations furent parmi les points culminants du Baselworld. Chercher dans le public vous trouverez peut-être quelques têtes connues.

10:57 Publié dans Horlogerie | Tags : baselworld, sihh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25/01/2016

URWERK star du SIHH?

Après chaque exposition horlogère du type du SIHH ou du Baselworld j'essaye de mon côté de faire un classement des meilleures nouveautés proposées à l'occasion de ces expositions. Clairement définir le numéro un est parfois complexe surtout lorsqu'on n'est pas entouré d'autres experts pour en débattre. Cependant il y a toujours deux ou trois modèles qui se démarquent. Cette année l'un de ces modèles est clairement l'EMC "Time Hunter" d'URWERK.

La marque avait déjà reçu avec la première version de l'EMC deux prix au Grand Prix d'Horlogerie de Genève. J'avais le plaisir d'être parmi les jurés. Ce fût à l'époque la première montre au monde à intégrer au cœur de son mécanisme un chronocomparateur pour observer sa marche. En rechargeant manuellement la partie électronique de sa montre l'on pouvait contrôler la marche de la partie mécanique de son garde-temps. L'on pouvait ainsi voir l'avance ou le retard de sa montre et ensuite l'ajuster soi-même à l'aide d'une vis se trouvant à l'extérieur de la montre.

Cette année Felix Baumgarter et Martin Frei les deux géniteurs d'URWERK sont allé une étape encore plus loin en ajoutant une mesure supplémentaire sur la nouvelle EMC. En adition à la mesure de la marche exprimée en nombre de secondes d'avance ou de retard durant 24 heures ils sont venus ajouter la mesure de l'amplitude qui représente l'angle de rotation du balancier et est exprimée en degrés. Dans une montre saine cet angle se trouve entre 220 degrés et 310 degrés.

Ces mesures horlogères peuvent être comparées au monde médical et au corps humain. La marche d'une montre exprimée en secondes d'avance ou de retard durant 24 heures peut être comparée aux pulsations cardiaques exprimées en pulsations par minute. L'amplitude du balancier exprimée en degrés représentant l'angle de rotation du balancier peut être comparée à la tension artérielle. Nous pouvons clairement voir un parallèle entre le fonctionnement d'une montre mécanique et d'un corps humain.

Lorsqu'une montre est couchée, c'est à dire à plat sur une table par exemple, son balancier lui est debout sur son axe et danse sur sa pointe inférieure et a donc très peu de friction, son angle de rotation est donc au maximum. Lorsqu'un corps humain est debout comme le balancier de cette montre sa tension artérielle est aussi élevée. Lorsqu'on dresse la montre de sa table à un angle de nonante degrés son balancier sera lui couché sur son axe et sa friction ne se fera plus sur sa pointe inférieure mais sur la quasi-totalité de la longueur de ses deux axes, ainsi les frictions seront plus élevées et l'angle de rotation du balancier sera en baisse. Quant au corps humain lorsqu'il est couché comme ce balancier sa tension artérielle baisse aussi.

Egalement lorsque la montre est en fin de réserve de marche, c'est à dire fatiguée, son amplitude baisse. D'autre part lorsque la montre est remontée au maximum son amplitude est aussi au maximum. Dans d'autres termes vous aurez une amplitude minimum en fin de réserve de marche lorsque la montre est en position vertical. A l'opposé vous aurez une amplitude maximum lorsque la montre est remontée au maximum et en position horizontal. Avec un niveau de réserve de marche identique la différence entre les positions verticales et horizontales doit être d'environ trente degrés.

Avec une montre pareille chaque amateur de belle horlogerie peut devenir un vrai médecin en horlogerie. Ceci dit, comme souvent pour ce type de montre il n'y en aura certainement pas assez pour satisfaire la totalité de la demande. L'on parle de deux séries de 15 pièces. Je tiens à conclure cet article en félicitant la maison URWERK pour leur magnifique montre et je tiens également à remercier les organisateurs du SIHH d'avoir agrandi le nombre de marques exposantes en intégrant ce "Carré des Horlogers" qui a apporté une très belle touche supplémentaire au SIHH.

urwerk,sihh

Ci-dessus l'une des deux versions EMC "Time Hunter" URWERK. En cliquant sur l'image vous pourrez accéder au site de la marque.

14:53 Publié dans Horlogerie | Tags : urwerk, sihh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05/03/2015

Baselworld ou SIHH?

Dans une quinzaine de jours s'ouvrira l'édition 2015 du Baselworld. Cette étape bâloise a durant de nombreuses années été la seule et unique exposition horlogère internationale. C'est cependant en 1991 qu'une autre exposition le Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) basé à Genève est venu s'ajouter aux agendas des horlogers. Quelles sont donc leurs différences?

La plus ancienne des expositions qui porte aujourd'hui le nom de Baselworld a notamment la différence majeure d'être ouverte au public. Même si le montant à débourser pour une carte journalière est de 60.- francs toute personne souhaitant visiter l'exposition peut le faire. La cité rhénane a aussi la différence d’accueillir à côté des marques horlogères et joaillères également leurs fournisseurs. Ainsi on peut y voir des exposants de machines et outils ou également d'autres produits nécessaires à la vente allant d'éclairage, de vitrine, d'alarme ou de coffre-fort par exemple.

Le SIHH est de son côté réservé aux professionnels et à quelques collectionneurs horlogers de haut vol. Le tout public n'y a donc pas accès. Quant aux exposants il s'agit essentiellement de marques horlogères de haut de gamme qui ont été cette année au nombre de seize. Il s'agit principalement des marques horlogères du groupe Richemont ainsi que trois marques indépendantes ou semi-indépendante.

Il est cependant important de relever que l'exposition genevoise n'a pas l'exclusivité des marques de haute horlogerie. Il y a quelques joyaux de la haute horlogerie qui ont décidés de rester fidèles à l'exposition bâloise. C'est pourquoi je vous conseille à toutes et à tous d'au moins une fois dans votre vie de visiter le Baselworld qui aura lieu cette année du 19 au 26 mars 2015.

baselworld,sihh

Pour plus d'information concernant les deux expositions visiter les sites suivants Baselworld et SIHH

15:23 Publié dans Horlogerie | Tags : baselworld, sihh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg